La rédaction d’un rapport d’expertise immobilière et celle d’un avis de valeur font appel à deux procédures totalement différentes que vous devez savoir distinguer si vous avez besoin de connaître la valeur de votre bien immobilier. Ces deux démarches sollicitent effectivement des professionnels différents, des tarifs différents, pour aboutir à des documents établis selon des procédures qui ont peu de points communs. L’objectif final est aussi généralement divergent. Voici ce que nous pouvons vous dire sur ces deux prestations.

LE RAPPORT D’EXPERTISE IMMOBILIÈRE

LA DÉFINITION, L’AUTEUR ET LE CONTENU DU RAPPORT D’EXPERTISE IMMOBILIÈRE

Le rapport d’expertise est un document détaillant de façon précise et exhaustive le calcul de la valeur d’un bien immobilier (valeur dite vénale ou locative). Il est déterminé en fonction de l’étude de critères techniques et juridiques.
Ce sont des experts immobiliers agréés (par la chambre des experts immobiliers) et spécifiquement formés aux méthodes de calcul de l’expertise immobilière, qui sont chargés d’établir ces rapports. Leurs expertises sont réalisées avec la plus grande objectivité.
Le rapport d’expertise est précédé d’un ordre de mission visé par le propriétaire du bien concerné. Il contient une description du bien, de sa localisation géographique, les indications sur la mission, le détail de l’étude suivant les directives des chartes et normes en vigueur servant de références aux expertises, la conclusion de l’expert et toutes les annexes jugées nécessaires.

L’UTILITÉ DU RAPPORT D’EXPERTISE IMMOBILIÈRE

Le rapport d’expertise immobilière est préconisé dans certaines situations précises. Le fait qu’il soit facturé à un tarif pouvant être estimé comme élevé, en fonction de l’ordre de mission établi déterminant la durée de l’intervention, peut être un frein pour certains propriétaires.
C’est pour cette raison que l’expert immobilier n’est pas systématiquement appelé. C’est seulement la nécessité d’obtenir un document officiel qui va généralement déclencher sa sollicitation.
Ainsi, une situation de partage de bien immobilier va entraîner l’obligation d’obtenir une expertise immobilière, tout comme une déclaration fiscale patrimoniale ou la demande d’une hypothèque bancaire.
Vous l’aurez compris, le rapport d’expertise immobilière a une valeur juridique reconnue et incontestable, c’est ce qui fait sa spécificité... en plus de son exhaustivité. Mais cette tendance est en train d’évoluer doucement, comme vous allez le voir dans la suite de ce texte.

L’AVIS DE VALEUR

LA DÉFINITION, L’AUTEUR ET LE CONTENU DE L’AVIS DE VALEUR

L’avis de valeur a pour unique objectif de définir la valeur marchande d’un bien immobilier, sans se référer aux normes et chartes utilisées par l’expert. C’est un document beaucoup plus succinct que le rapport d’expertise, qui est en général établi gratuitement.
Ce sont les agents et mandataires immobiliers qui délivrent des avis de valeur, consécutivement à la demande d’un propriétaire (le terme d’estimation est toujours employé par les particuliers).
Ces spécialistes des ventes et achat de biens immobiliers se basent sur la comparaison avec le prix des ventes de biens identiques à celui qui est estimé, se trouvant sur le même secteur géographique. Ils prennent également en compte toutes les caractéristiques dudit bien, qui vont avoir un impact sur l’estimation finale de son prix.
L’avis de valeur indique l’adresse du bien évalué, donne sa description (type de bien, superficie, nombre de pièces et leur usage), présente une analyse contextuelle du marché de l’immobilier, liste les caractéristiques principales du bien et donne le prix estimé en conclusion.

L’UTILITÉ DE L’AVIS DE VALEUR

Un avis de valeur est demandé par un propriétaire lorsqu’il souhaite s’informer sur la valeur de son patrimoine immobilier ou lorsqu’il a pour projet de vendre son bien, sans avoir à payer pour une estimation. L’avis de valeur représente une évaluation du prix d’un bien tout à fait fiable.
Même s’il n’a pas encore la même valeur juridique incontestable que le rapport d’expertise immobilière, l’avis de valeur a tendance à être de plus en plus pris au sérieux, notamment par les tribunaux... Quelques affaires récentes ont déjà créé une jurisprudence dans ce domaine !

Licence
✓ Libre d’utilisation. ✓ Aucune attribution nécessaire.