Vendre son bien immobilier en viager occupé en région Ile de France


Vendre son bien immobilier en viager occupé en région Ile de France. L’âge de la retraite a sonné et vous réalisez que vous risquez de ne pas pouvoir en profiter pleinement à cause d’une baisse de revenus... et ça, il n’en est pas question ! C’est pourquoi vous projetez sérieusement de vendre en viager votre bien immobilier situé en Ile-de-France. Mais il est nécessaire de connaître les réponses à toutes les questions que vous vous posez avant d’engager cette procédure si particulière. Sachez avant tout qu’il existe plusieurs sortes de ventes en viager. La plus courante est aussi la plus populaire et la mieux adaptée à votre situation. C’est celle que nous détaillons aujourd’hui : la vente en viager occupé.
 

LE CONCEPT DU VIAGER OCCUPÉ POUR LA VENTE DE VOTRE BIEN EN ILE-DE-FRANCE

LE FONCTIONNEMENT DU VIAGER OCCUPÉ

Vendre votre bien en Ile-de-France en viager occupé revient à le céder à un acheteur qui prend l’engagement de n’en prendre possession qu’après votre décès (et celui du dernier bénéficiaire du viager). En attendant, vous en conservez la jouissance totale, sans aucune modification.
Pour cela, vous percevez de la part de l’acheteur, lors de la souscription du viager, une somme définie nommée le bouquet (un pourcentage sur la valeur du bien), exonérée d’impôts, puis une rente mensuelle à vie, peu fiscalisée.
Vous n’êtes plus le propriétaire légal du logement, mais c’est bien vous qui en conservez tous les avantages... sans les inconvénients puisque les charges de propriété ou copropriété sont désormais transférées à la responsabilité de l’acquéreur du viager occupé.

LA DÉMARCHE  POUR VENDRE EN VIAGER OCCUPÉ VOTRE BIEN IMMOBILIER EN ILE-DE-FRANCE

Après avoir fait estimer le bien situé en Ile-de-France que vous souhaitez vendre en viager occupé et lorsqu’un acquéreur a été trouvé par votre agence immobilière, un acte notarié devra sceller l’accord financier défini au préalable.
Le jour de la vente devant notaire, vous devrez être présent et apposer votre signature sur l’acte de vente, auprès de celle du nouveau propriétaire, qui n’en prendra la jouissance qu’à votre décès. C’est à la constitution de ce contrat que vous récupérez le bouquet. La rente mensuelle à vie suivra.
Cela peut sembler une spéculation macabre sur votre propre mort, mais c’est un moyen très intéressant, pour vous comme pour l’acquéreur, de vendre votre bien en Ile-de-France.

LES BÉNÉFICES SI VOUS VENDEZ EN VIAGER OCCUPÉ VOTRE BIEN EN ILE-DE-FRANCE

UN REVENU SUPPLÉMENTAIRE GRÂCE À LA VENTE EN VIAGER OCCUPÉ DE VOTRE BIEN

La vente en viager occupé de votre bien en Ile-de-France est un moyen imparable de vous assurer un revenu complémentaire particulièrement salvateur lorsque vous n’avez plus votre salaire de personne active, mais une petite retraite. En plus de l’apport immédiat du bouquet, la rente mensuelle peut vous permettre de conserver votre autonomie.

LE DROIT D’USAGE ET D’HABITATION DE VOTRE BIEN EN ILE-DE-FRANCE AVEC UN VIAGER OCCUPÉ

L’autre point essentiel de la vente en viager occupé est que vous restez l’unique occupant de votre bien en Ile-de-France, sans aucune modification de vos habitudes, et ce jusqu’au dernier des vivants. Le propriétaire ne pourra en prendre pleine possession qu’au décès de l’ultime bénéficiaire.

LE VIAGER OCCUPÉ : ÊTRE CHEZ SOI SANS SE SOUCIER DES CHARGES ET TRAVAUX

Réjouissez-vous, vendre en viager occupé signifie aussi ne plus avoir à se préoccuper du coût d’éventuels travaux inattendus ou de prévoir dans son budget le paiement d’une taxe foncière dont le montant est plus en plus imprévisible. C’est le nouveau propriétaire qui est devenu responsable de tout cela, vous n’avez plus à vous en inquiéter. Toutes les charges inhérentes à votre bien en Ile-de-France passent sous la responsabilité de l’acheteur. Vous y gagnez encore en tranquillité !

LES AUTRES AVANTAGES DU VIAGER OCCUPÉ DE VOTRE BIEN EN ILE-DE-FRANCE

Vendre en viager occupé votre bien en Ile-de-France, c’est aussi protéger votre conjoint en anticipant votre décès, puisque la rente mensuelle peut être entièrement reversée au dernier vivant, avec exonération des droits de succession.
D’autre part, le bouquet en lui-même est également exonéré d’impôts et la rente mensuelle est  faiblement imposée.