Vendre son bien immobilier en Viager Libre en région Ile de France


Vendre son bien immobilier en Viager Libre en région Ile de France. On associe souvent la vente en viager à une personne retraitée, qui vend son logement contre une rente mensuelle à vie, tout en continuant à vivre à demeure, aussi longtemps qu’elle le souhaite. Mais saviez-vous qu’il existe une toute autre manière d’aborder le viager ? C’est ce que l’on nomme le viager libre. Les modalités sont différentes du viager le plus populaire, puisque sa particularité est qu’il ne permet pas au vendeur de continuer à profiter de son bien immobilier. Alors quel intérêt me direz-vous ? Il y en a, rassurez-vous... Et les biens en viager libre sont très recherchés par les acquéreurs. Nous vous expliquons tout cela si vous désirez en bénéficier pour votre bien en Ile-de-France.
 

LES TERMES DU VIAGER LIBRE POUR VOTRE BIEN EN ILE-DE-FRANCE

L’ACTE DE VENTE EN VIAGER LIBRE POUR VOTRE BIEN EN ILE-DE-FRANCE

Si vous êtes vendeur de votre bien en Ile-de-France et que vous souhaitez garder la jouissance de votre logement, passez votre chemin, le viager libre n’est pas pour vous, puisque qu’avec ce contrat, vous devez quitter les lieux le jour de la vente officielle.
En viager libre, le vendeur abandonne tout droit d’usufruit et de nue-propriété à l’acheteur, contre une somme d’argent importante à la signature de l’accord (le bouquet) et un versement mensuel (la rente) à percevoir jusqu’à son décès.
La vente en viager libre est soumise à l’obligation d’établir un acte notarié précisant les modalités de l’accord, notamment les montants du bouquet et de la rente mensuelle à vie, dus par l’acquéreur au vendeur.

LE CALCUL DU VIAGER LIBRE POUR VOTRE BIEN EN ILE-DE-FRANCE

Pour calculer le montant du viager libre pour votre bien en Ile-de-France, vous devez en premier lieu connaître la valeur marchande précise de ce bien, au moment où doit se dérouler la vente. Une estimation très récente vous sera donc nécessaire.
Ensuite, étant donné que le vendeur n’aura plus aucun droit sur le bien qu’il vend en viager libre, le calcul va diviser la valeur réelle (sans aucune décote) en un bouquet, payable immédiatement par l’acheteur et la rente viagère qu’il versera au vendeur durant tout le reste de sa vie.

VENDRE EN VIAGER LIBRE VOTRE BIEN EN ILE-DE-FRANCE : DES BÉNÉFICES ET DES INCONVÉNIENTS

DES BÉNÉFICES ET DES INCONVÉNIENTS POUR UN VIAGER LIBRE EN ILE-DE-FRANCE

Du point de vue de l’acquéreur, la vente en viager libre, à fortiori en Ile-de-France, est particulièrement recherchée. Il n’en tire que des avantages, dont celui de prendre immédiatement possession des lieux, pour un usage personnel ou locatif... Et ce sans avoir obligatoirement à contracter un prêt immobilier.
Pour le vendeur, le principal inconvénient est qu’il ne peut plus bénéficier de la jouissance de son bien. D’un autre côté, il profite en revanche du versement du bouquet à la signature de l’acte de vente, puis de la rente viagère à vie, qui lui apporte une sécurité financière pouvant lui permettre de conserver son autonomie... D’autant que la rente augmente en même temps que l’inflation.
Il est nécessaire à ce stade de préciser que la vente en viager libre peut concerner une résidence secondaire, simplement un garage ou la dépendance habitable de la maison du vendeur. Ces cas lui permettent de conserver son logement actuel...

À QUI PROFITE IDÉALEMENT LE VIAGER LIBRE ?

Quelques situations sont détectées comme parfaitement adaptées à la vente en viager libre. Si le vendeur possède un bien immobilier qu’il peut morceler afin d’en vendre seulement une partie, ou s’il souhaite se défaire d’une résidence secondaire, il pourra conserver son lieu de vie actuel tout en profitant du bouquet et de la rente viagère.
S’il doit rejoindre une maison de retraite, la vente en viager libre sera même souveraine.
Et si vous êtes propriétaire d’un bien en Ile-de-France dont vous gérez la location mais que vous en avez assez des tracas liés à cette gestion, vendez en viager libre, vous continuerez  à percevoir des revenus complémentaires, sans subir les contraintes de la gestion locative.